Présentation

Publié le par Zorba

Bonjour,


Je nais aujourd'hui, 6 janvier 2008, pour la seconde fois.

La première, ce fut il y a 46 ans maintenant.


En préambule, je précise qu'il est hors de question de mener ici mon analyse, mais, dans le cadre d'une présentation, un minimum d'informations me paraissent nécessaires.

Il ne s'agit pas non plus de livrer mon intimité sur ce site, ni de donner des détails très personnels.

En outre, je pense que ma vie n'intéresse pas grand-monde.
Ma biographie tiendrait facilement dans un fascicule d'une dizaine de pages.
Puisqu'on aborde la question littéraire, je précise que j'ai horreur du langage SMS, et que je m'efforce de soigner mon vocabulaire. Si toutefois une coquille venait ternir ce vernis, merci de me le préciser afin de rectifier.

Enfin, je précise aux âmes égarées du net en quête d'aventure que je suis mari et père, bien en ménage et aucunement en quête d'extras.

Dernier point important: bien que libre penseur (sans carte aucune ni tablier), j'ai un devoir de réserve par rapport à mon administration de tutelle.
J'ai toujours fait en sorte de conserver intacte ma loyauté  à mon employeur, - ou alors d'en changer si cela ne tenait plus; il n'est donc pas question que cela change ici.
Aucun conseil permettant de passer outre ne sera donc donné, aucun avantage, aucune ficelle pour enfreindre ou contourner la Loi.


Ces quelques précisions énoncées,  votre serviteur se présente enfin:
- né dans la capitale des Lumières, j'ai vécu ma prime enfance en Alsace, à Sélestat très précisément.
- mon adolescence s'est déroulée aux bords ensoleillés de la Méditerrannée Egéenne.
- j'ai accompli mon service militaire en Auvergne.
- je me suis toujours efforcé de mener ma carrière en province, où j'ai  connu le bonheur. Si donc je me trouve  en Ile-de-France aujourd'hui, cela a été pleinement contre mon gré. Mais quand on n'arrive pas à obtenir ce qu'on veut, on tâche de s'accommoder de ce qu'on a.
- j'ai travaillé dans la sphère privée pendant 20 ans, notamment dans les milieux de la publicité et de l'édition, avant de me résoudre à passer des concours de la fonction publique. Ce n'est donc pas une vocation, mais un choix de vie, que j'assume.

Commenter cet article

yam550 06/01/2008 21:03

bonjour a toi et merci de me donner ce lien;)