Premier poste

Publié le par Zorba

Après plusieurs concours tentés, à l'INSEE, à la Justice, et enfin aux Impôts, j'ai réussi ce dernier.
J'ai donc rejoint notre glorieuse administration en qualité d'Agent de Constation et d'Assiette, terme aujourd'hui revu en Agent Administratif. Mais peu importe l'étiquette, le flacon, et surtout son contenu reste le même.

Mon premier poste devait être à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Horreur !
Outre que cela représentait un croisement entre Chicago et le Bronx pour un provincial comme moi, -d'adoption certes, mais avec la conviction forgée dans l'âme, cela remettait en cause mon choix de vie.
J'avais en effet délaissé la représentation itinérante, où je réalisais quelques 2000 km par semaine (soit 60 à 80.000 par an), pour me stabiliser et pouvoir rentrer chez moi tous les soirs, auprès de ma femme et de mes enfants.

J'ai donc exposé mon cas au syndicat local, qui a obtenu mon rapprochement pour motifs familiaux. Je suis donc resté dans ma ville Rhône-alpine.

Dans sa grande sagesse, la direction locale, considérant que j'avais un passé commercial, m'a versé au service de l'Accueil d'un Hôtel des Impôts.

Il s'agissait en fait d'une grosse usine, où bourdonnaient (qui a dit entre 2 siestes) plus de 500 agents, avec 5 Centres des Impôts, autant de Recettes,  2 Centres Fonciers (cadastre), 3 Conservations des Hypothèques, quelques Brigades de Vérification, ainsi que des services communs, notamment de restauration.

Mes premières pages vous relateront donc mon expérience à ce poste d'accueil, en contact avec le public.

Commenter cet article

nico 07/01/2008 21:00

Salut christophe, rien que l'enfance à sélestat ça m'a fait pleurer, je n'ai rien contre notre glorieuse administration des impôts y ayant moi-même travaillé quelque temps sinon vive les bords de l'égée, la famille et moi t'embrassons avec ta smallah
nico(le grec)