Y a des fois...

Publié le par Zorba

Bouché de chez bouché, plus tu meurs:
- Je viens vous voir parce que j'ai déclaré en 2006 des sommes que j'ai perçues, mais que j'ai remboursées.

- Vous les avez remboursées quand ?
- En 2007.
- Mais vous les avez perçues en 2006 ?
- Oui, seulement c'était des Assedic indûment perçus, et que j'ai été obligé de rembourser.
- Dans ce cas, votre déclaration et votre avis d'imposition sont justes : vous avez bien perçu ces sommes en 2006. Il n'y a donc pas d'erreur…
- Oui, mais je les ai remboursées en 2007 ; c'est donc comme si je ne les avais pas reçues !
- Je répète : vous les avez reçues en 2006, déclarées, et donc payé des impôts dessus. Si vous les avez remboursées en 2007, vous les déduirez de vos revenus de 2007, en justifiant des paiements.
- Je n'ai pas payé mes impôts (tu les cumules, donc !). Mais c'est pas logique : je ne les ai pas reçues, puisque je les ai remboursées !
- Vous les avez bien reçues en 2006 ? Vous avez donc bien fait de les déclarer car vous en avez eu la jouissance. Et, je me répète, si vous les avez remboursées en 2007, vous les déduirez de vos revenus 2007.
- Ce n'est pas logique, parce que je vais payer des impôts dessus alors que je ne les ai pas reçues.
- Vous en avez eu la disposition en 2006, vous payez donc en conséquence. Ca ne vous a pas gêné quand vous les avez perçues, comme vous dites, indûment ? (c'était logique, ça…). Mais comme vous les déduirez en 2007, vous ne paierez pas une deuxième fois dessus. L'un et l'autre s'annulent, donc.
- C'est pas logique, puisque je les ai pas touchées !
- Ecoutez monsieur, je vous ai expliqué 3 fois la même chose. J'ai l'impression que vous vous foutez de moi, on va donc en rester là, OK ? (ou alors t'es complètement abruti, mon gars, mais je ne peux  plus rien pour toi) .


Un black à l'accueil. Il demande des imprimés pour déclarer 2004, 2005 et 2006.
Comme il paraît aussi à l'aise face aux documents qu'une poule avec un couteau, on lui demande s'il n'a jamais déclaré.
- Non, je n'ai pas de revenus, depuis 5 ans que je suis en France.
- Ah ? mais vous vivez de quoi, alors ?
- Je travaille au noir ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! (bravo ! et donc maintenant, tu cherches un sésame pour t'ouvrir des droits !)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article