Et ça continue...

Publié le par Zorba

- Je m'en vais aux Emirats, à l'Etranger... ( ah bon ?)

A propos, une authentique, tout comme les autres, bien qu'incroyable.
Un jour, à mon grand étonnement, je vois une Rolls s'arrêter dans la cour de l'Hôtel des Impôts. Une sorte d'émir monte l'allée dallée, puis entre dans le hall, où nous sommes 3 ou 4 , en civil, c'est-à-dire vêtus de façon personnelle (pas d'uniforme, Dieu merci !) derrière une banque en métal brossé du plus pur style années '70,.
Les vitres des Recettes de part et d'autre de ce hall, l'affreuse moquette marronnasse qui dégage une odeur de graillon et de malpropre, notre accoutrement, rien ne semble le perturber.
Il s'accoude donc à la banque, et, dans un anglais approximatif, me demande une suite pour lui et sa smala.
Me pinçant pour ne pas rire, je lui réponds dans un anglais approximatif moi aussi que c'est une "House of Taxes"
- But it is written " Hôtel" (mais il est inscrit Hôtel)....

Il est vrai que pour un étranger, la notion d'hôtel de ville, des finances, de police, des postes, etc, est difficilement saisissable. Cependant, ce qui m'interroge dans l'épisode, c'est que les détails hétéroclites et dysharmonieux ne l'aient pas repoussé.
J'en conclus que soit c'était un grand philanthrope, plein de commisération et d'indulgence; soit il prenait tous les français pour des porcs; soit encore il avait connu pire...

Un jeune couple survient, l'air hagard:
- Je suis sur lui, me dit la jeune femme. Et j'ai un bébé. Sur qui on le met ?

- J'ai une fille, et elle est sur la déclaration de mon concubin. Est-ce qu'il faut que je la déclare aussi ?
- Vous n'avez qu'un enfant ?
- Oui.
- Si elle est déjà portée sur une déclaration, donc non.
- Ah ! je m'en fous, de toute façon... Je suis non-imposable !

- Pour ma Taxe d'Habitation...
- Vous exercez où ?
- Je suis avocat.

- Je vous ai envoyé un avis de réception.... ( Oui....donc ?)

Une dame maghrébine, d'âge canonique (sauf au niveau de la taille ;-). Elle me présente une carte grise, puis, après avoir longuement fourgonné dans son sac, un tas de papiers pliés concernant une invalidité.
- Je viens pour une fenêtre (vignette auto - avec leur disparition, on n'a plus d'anecdotes comme ça)

- Le formulaire n° tant Cerfa n° bidule...
- Nous ne l'avons pas reçu, monsieur. Il sera disponible à partir de lundi.
- Vous auriez pu me le dire ! Je viens de me taper 14 bornes en vélo. (et le téléphone, ça existe, disgra-ci-eux, va !)

Commenter cet article