Petite précision.

Publié le par Zorba

J'ai toujours été fidèle au principe de loyauté envers mon employeur.
Sauf en cas de cou(p) tordu de sa part.
-oui, je sais, je ne suis pas tout à fait normal.

En l'occurence, je tiens à remercier mon administration de tutelle, qui, à l'encontre de la recommandation du médecin du travail, me maintient dans une situation psychologiquement intenable.

Les seules issues, selon moi, à ma situation sont deux:
- la résistance, par le biais de la violence: foutre mon poing sur la gueule au chefaillon qui se veut satrape;
- le retrait, par le biais de l'arrêt médical pour harcèlement moral.

Je tiens à préciser que je ne suis pas arrêté par pure fainéantise ou plaisir: chaque jour d'arrêt me vaut retenue de mes primes, et au bout de 90 jours, je "tombe" à demi traitement.
Ce n'est donc pas une sinécure.

En revanche, là où je la remercie, c'est qu'elle m'offre ainsi du temps, que je peux passer à enrichir ce blog.

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article