Petits investissements entre amis

Publié le par Zorba

Un homme entre deux âges (ce qui signifie plus près du 3ème que du 2nd) entre.
Mal rasé, engoncé dans une doudoune en simili-polyester, les ongles en deuil.
- J'ai quelque argent par devant moi, et je souhaiterais que me conseilliez pour le placer.
(mort de rire :) - Mais nous ne sommes pas conseillers financiers ! pourquoi vous  ne demandez pas à votre banque ?
- Je leur ai demandé, mais à part les actions et les obligations, que je gère moi-même, ils ne veulent pas m'aider à investir. Je souhaiterais aider des gens qui créent une activité...
- C'est louable de votre part. Mais ce n'est pas de mon ressort. Je sais, en revanche, qu'il existe des associations qui s'occupent de ça.
- Oh ! moi, vous savez, les associations, c'est pas mon truc.
- La presse financière alors.
- Je la lis régulièrement, mais je ne trouve rien.
(navré :) - Mon rôle se borne à vous informer sur vos droits et la loi, pas à vous conseiller... Ici, on ne fait que constater, et tirer les conséquences d'un choix que vous avez fait. Je ne peux pas prendre la responsabilité de vous conseiller tel ou tel investissement, d'ailleurs, je n'ai pas la formation pour.
- Pourtant, en bas, ils m'ont donné des conseils, la dernière fois...
- Ahhh ?!?!?!

Une dame, bien sur elle, cette fois. Un pied bien ancré dans la soixantaine.
- Ma mère n'est pas imposable, grâce aux réductions pour les aides à la personne.
- C'est bien. Donc ?
- Elle veut ouvrir un livret B (ce qui signifie qu'elle a déjà un livret A blindé). Je voudrais savoir comment ça se passe.
- Pourquoi vous venez me voir ? C'est à votre banque qu'il faut demander.
- Non, attendez. Elle veut savoir ce qu'elle va payer la-dessus; la CSG, et le reste.
- La CSG sera prélevée automatiquement par la banque; quant aux intérêts, la banque vous remettra un papier qui vous dira quoi et où déclarer.
- Et on est obligés de payer la CSG ?
- Tous les revenus sont frappés, qu'ils soient du travail ou non.
- Et pour les intérêts, si elle n'y touche pas ?
- Elle les perçoit; ils sont mis à sa disposition, donc ils sont taxés. D'ailleurs, si elle ne les retire pas, ils produisent eux-mêmes de nouveaux intérêts.
- Oui, (désespérée) mais elle ne les encaisse pas, elle les laisse sur son compte....
- Je viens de vous répondre, madame. (il y en a qui ont du mal à les lâcher!)

Commenter cet article